Officier de police C4

08/03/2010

J’ai lu avec intérêt le témoignage de Claude concernant son expérience et j’ai eu l’impression de revivre la mienne.

Lors de mon service militaire, j’ai moi aussi été classé C4 par un recruteur indulgent qui a accepté de ne pas me mettre C5 qui signifiait alors la réforme. En revanche, rien à faire pour un service dans la police où, déjà, il fallait un classement C3 maximum. Un recours effectué à l’issue de mon service pour obtenir un changement de ce classement n’y a rien changé (nouvel examen avec tests d’Ishihara et de la lanterne de Beyne avec une grande focale désastreux...). Résultat : maintien du niveau 4.

Pour autant, je n’ai pas renoncé et j’ai quand même passé le concours en me disant que l’on verrait bien. Lors de la visite médicale, même si mon défaut a été relevé, cela n’a curieusement pas été un obstacle. Je suis même aujourd’hui officier de police (donc deux visites médicales de titularisation passées). Je n’ai donc qu’un conseil à donner à Claude c’est de retenter sa chance. Bonne chance.


Sommaire de la rubrique Témoignages

  • Fier d’être daltonien
  • Daltonien et art
  • Les rouges sont éteints et les verts chantent
  • Des enseignants sensibilisés
  • Colère positive d’un daltonien
  • Bizarre, bizarre
  • Métier de policier
  • Daltonisme en gendarmerie
  • Officier de police C4
  • Distinctions
  • Artiste peintre amateur
  • Femme et daltonienne
  • le daltonien est malin
  • deutéranope léger
  • marin pompier
  • optique
  • bureau d’étude