Bizarre, bizarre

Auteur : Sébastien - 24 ans - Paris - 27/12/2009

C’est en parlant d’un défaut de vison du feu vert en plein jour puis en cherchant un peu sur le net que je suis tombé sur ce site. Un site très bien fait où j’ai appris qu’il y avait différent degrés et formes de daltonisme. Même si je me suis un peu perdu dans les noms, il me semble que je suis deuteranomalien, protonomalien et tritanomalien un peu près au même degré avec un peu plus pour le rouge et le vert.

À l’époque où j’ai fait le test, j’avais un peu près 10 ans, on m’avait diagnostiqué et ça s’est vérifié, des confusions dans les nuances entre rouge et le vert surtout entre le marron et le rouge et les beiges, entre le bleu et le violet, les mauves étaient des bleus parfois d’autres des violets et entre jaunes et verts. J’ai lu plusieurs de vos témoignages, j’ai du mal à me reconnaitre dans certains, le vert et encore plus le marron, moi pas du tout ! Je suis bien plus sensible au bleu. En revanche, que les daltoniens sont beaucoup plus sensibles à la forme qu’aux couleurs, je suis complètement d’accord avec ça.

Pour preuve, je suis designer ! Et le design, c’est créer les formes qui jalonneront notre quotidien de demain. Et encore plus dans l’automobile où la forme est maître. Le gris métal, le blanc ou le noir ça me convient parfaitement !

Plus sérieusement, je ne pense pas que daltonisme empêche d’entrer dans le monde de la création. Personnellement, faut vraiment pousser loin pour que l’on sache que je suis daltonien. Que ce soit au collège ou au lycée, jamais personne l’a su ou s’en est aperçu. Après dans ma formation de designer, ça s’est révélé plutôt cocasse, un dessin d’une girafe avec un mélange de vert et de jaune, alors que moi je voyais du jaune et du jaune pale, on m’a dit que le mélange était surprenant mais c’était très intéressant. Choisir des feutres (Pantones) où déjà les « normaux » ont du mal à voir certaines nuances alors avec moi, les vendeuses était au « bleu » de chauffe. Dans le monde professionnel, ça s’est révélé parfois, notamment via les ordinateurs mais rien de bien méchant, d’ailleurs je suis réputé pour faire de belle harmonie de couleurs, c’est peut-être parce que j’ai un spectre plutôt équilibré avec des trous, c’est sûr, mais reparti assez équitablement pour voir assez fidèlement les couleurs.

En tout cas, c’est un message d’espoir que j’ai envie de donner, que le daltonisme peut être une force, cela m’a permis d’aller vers le design. Une chose est sûr, c’est que jamais mon daltonisme a été une source de dénigrement, bien au contraire, ma particularité m’a toujours attiré de la sympathie et surtout de franches rigolades !


Sommaire de la rubrique Témoignages

  • Fier d’être daltonien
  • Daltonien et art
  • Les rouges sont éteints et les verts chantent
  • Des enseignants sensibilisés
  • Colère positive d’un daltonien
  • Bizarre, bizarre
  • Métier de policier
  • Daltonisme en gendarmerie
  • Officier de police C4
  • Distinctions
  • Artiste peintre amateur
  • Femme et daltonienne
  • le daltonien est malin
  • deutéranope léger
  • marin pompier
  • optique
  • bureau d’étude