Fier d’être daltonien

Auteur : Mickael - 11/02/2009

À bientôt 38 ans, je découvre grâce au net que je suis protanomal, en gros mon œil a beaucoup de soucis avec les couleurs composées de rouge. Pour moi, le beige est vert, le violet est bleu et, très surprenant, le gris se confond avec le vert parfois.

Ça ne m’a jamais gêné, au contraire ce serait plutôt une fierté d’être un peu différent de autres. Je dois préciser que je m’en suis servi pour draguer : rien de mieux pour engager une conversation que de se tromper volontairement (ou non) sur une couleur.

Par contre, je serais très curieux de voir un jour comme tout le monde, forcément un daltonien ne perçoit pas toutes les nuances et il manque un paquet de couleurs dans notre gamme.

Comme Aurélien, je n’achète pas de vêtements seul, ma femme doit d’abord vérifier la couleur mais je vis très bien avec et je ne suis pas persuadé que j’accepterais un traitement (s’il existait) pour soigner cette tare.


Sommaire de la rubrique Témoignages

  • Fier d’être daltonien
  • Daltonien et art
  • Les rouges sont éteints et les verts chantent
  • Des enseignants sensibilisés
  • Colère positive d’un daltonien
  • Bizarre, bizarre
  • Métier de policier
  • Daltonisme en gendarmerie
  • Officier de police C4
  • Distinctions
  • Artiste peintre amateur
  • Femme et daltonienne
  • le daltonien est malin
  • deutéranope léger
  • marin pompier
  • optique
  • bureau d’étude