De daltonien à daltonien

Auteur : Yetti - 12/03/2008

bonjour,

Merci pour ce site.

Je comprends l’intention concernant l’orientation professionnelle, mais le daltonien veut parfois vivre librement.

Bien sûr il ne s’agit pas de mettre la vie d’autrui en danger, mais de penser aux astuces qui nous permettent de passer incognito. Il ne faut pas oublier, et c’est un exemple célèbre, qu’un grand impressionniste, Manet ( ?) était daltonien comme nous.

Perso, j’ai 3 permis dont le permis mer,... donc beaucoup de choses nous sont accessibles, même si elles sont défendues sur le papier. Si nous avons un spectre plus pauvre, nous n’avons pas de trous de vision, simplement des couleurs qui par leur teinte se confondent. Pour moi par exemple, c’est l’incapacité de distinguer la couleur chair du vert clair, ou le violet du bleu foncé. Mais là encore on peut feinter : j’utilise les données de Photoshop pour les références de retouche chromatiques, et un appareil de calibrage automatique pour mes écrans. Ils font le boulot pour une image plus "naturelle"

Donc en résumé, une vie parfois difficile mais qui peut être domptée.


Sommaire de la rubrique Archives 2008 (13)

  • Moi aussi - Rouge Carmin Alizarines
  • Feuilles brunes
  • De daltonien à daltonien
  • Ce n’est pas une tare
  • Je suis deutéranomalien, pas mon frère jumeau !
  • Pourquoi les daltoniens préfèrent le vert
  • Le daltonisme et l’art
  • Moi aussi
  • Le ballon rouge
  • Tests de dépistage
  • Les permis
  • La marine
  • Les crocodiles Haribo